Osstell®

Nous contribuons à rendre les implants dentaires encore plus sûrs

Les traitements par implant dentaire sont sûrs. Plus de 90 % d’entre eux sont réussis. Mais ce n’est pas suffisant car un implant dentaire raté peut être une souffrance pour tous. Grâce aux techniques actuelles, les temps de traitement et les possibilités pour les patients présentant des facteurs de risque ont augmenté significativement. Toutefois, l’évaluation correcte de la stabilité de l’implant et de l’ostéo-intégration reste un défi.

C’est ici qu’Osstell intervient.
Osstell vous indique quand un implant peut être mis en charge.

Sécurité

Notre méthode exclut le hasard. Lorsque vous mesurerez la stabilité de l’implant, vous obtiendrez une valeur objective, ce qui permet d’accroître la prévisibilité du traitement implantaire, même pour les patients présentant des facteurs de risque.

Temps réduit

La mise en charge immédiate est de plus en plus fréquente. Les patients veulent des résultats rapides. Grâce à Osstell, vous n’attendez que le temps nécessaire.

Méthode éprouvée

Étayée par plus de 1200 études scientifiques, notre méthode utilise la RFA (analyse de fréquence de résonance) pour déterminer si un implant est suffisamment stable ou pas. Le résultat est présenté sous forme d’une valeur ISQ (quotient de stabilité de l’implant) comprise entre 1 et 100. Plus l’ISQ est élevé, plus l’implant est stable.

1200 études scientifiques
étayent notre méthode.

En savoir plus

EXPLOREZ NOS PRODUITS

Osstell IDX

Accessoires

Osstell est un composant essentiel de ma pratique implantaire. En tant que prosthodontiste chirurgical, je l’utilise pour tous mes cas d’implant pour déterminer et documenter la stabilité de l’implant. Les valeurs ISQ offrent la certitude (scientifique) de savoir quand chaque implant est prêt à être mis en charge, que ce soit pour une restauration immédiate ou retardée, ce qui favorise la réussite de la restauration pour chaque patient.


Scott D. Ganz, DMD Prosthodontie, prothèses maxillo-faciales & médecine dentaire implantaire

Osstell est devenu mon guide personnel pour déterminer le moment adapté pour la mise en charge des implants des patients et je l’utilise maintenant pour tous les cas d’implants.


Prof. Peter Moy

L’utilisation d’Osstell est primordiale dans ma pratique implantaire. Chaque année, ce dispositif est plus que rentabilisé. En effet, il y a toujours plusieurs patients qui cicatrisent lentement ou qui ont des implants positionnés avec un couple d’insertion extrêmement faible. Ceci complique ma capacité à déterminer quand la cicatrisation est adéquate pour procéder à la phase restauratrice. Osstell m’apporte des informations quantitatives nécessaires à la prise de décision informée. Je ne suis plus le méchant qui ralentit la guérison du patient, ce sont des données objectives relatives à la cicatrisation du patient qui deviennent le facteur déterminant.


Paul S. Rosen, DMD, MS, FACD

Au quotidien, nous ne mesurons plus le couple d’insertion depuis que nous utilisons au lieu de cela Osstell pour contrôler la stabilité de l’implant. Pour des implants non solidarisés, nous voulons que la seconde valeur ISQ soit ≥70 pour démarrer la réhabilitation prothétique avec mise en charge fonctionnelle. Chez la majorité des patients, il y a 4 ou 8 semaines de cicatrisation pour permettre un protocole de mise en charge précoce.


Prof. Daniel Buser

En tant que chirurgien spécialiste, je travaille en étroite collaboration avec mes collègues chargés de la restauration. Lorsqu’un traitement immédiat et une mise en charge précoce sont choisis, j’ai besoin de certitude en terme de stabilité de l’implant. L’ISQ Osstell me donne un « nombre » que je peux fournir comme mesure tangible de la stabilité. Si des modifications sont pertinentes dans le protocole de mise en charge, je peux fournir une valeur chiffrée concrète et tous les membres de l’équipe sont sur la même longueur d’onde. J’apprécie cette technologie et je pense qu’elle commence à peine à nous démontrer ses applications dans la pratique clinique.


Barry P. Levin, D.M.D

Les interprétations chirurgicales et préprothétiques comparatives Osstell offrent une base réelle quant au statut d’intégration de l’implant pour le partage de responsabilité entre le patient, le chirurgien et le dentiste chargé de la restauration. Lorsque l’équipe entame la phase prothétique des objectifs thérapeutiques, les données de performance implantaire contribuent à centrer les résultats sur des attentes réalistes.


George Mandelaris, DDS, MS & Alan L. Rosenfeld, DDS, FACD

Latest News

Nov 25, 2021

Free CE webinar with Dr. Barry Levin

Sep 14, 2021

Launch of the new website

Upcoming events

Nov 5, 2021 08:00 – Nov 5, 2021 CEST

Implant Stability International Symposium in Prague

Dec 8, 2021 19:00 – Dec 8, 2021 CEST

Free CE webinar with Dr. Barry Levin